Les cadres français sont trop connectés selon une étude

Une enquête menée par Zebaz et Roambi confirme que les cadres français sont beaucoup trop connectés. Ils ont dû mal à se déconnecter d’internet, que ce soit au bureau, en déplacement, chez eux et même en vacances. Une detox digitale pourrait être une solution pour résoudre ce mal si discret.

Des chiffres qui imposent une réelle réflexion aux cadres

On se rend compte par nous-mêmes que nous sommes des gros consommateurs d’internet. Il semble impossible de s’en passer pendant ne serait-ce que 2 jours. Cette vérité est encore plus accentuée pour les cadres. C’est ce que nous indique une enquête réalisée par Roambi et Zebaz :

– 90 % des managers regardent leurs mails plusieurs fois par jour

62 % vont consulter tous les jours leurs données professionnelles (clients, ventes, infos…)

59,4 % des décideurs consultent souvent leurs données professionnelles durant leurs congés. Ils sont 33,8 % à le faire occasionnellement.

– 59 % des cadres se connectent souvent durant un trajet de train et d’avion, et 34,2 % le font occasionnellement

– 46 % le font souvent chez un client

– 52,8 % vont régulièrement sur internet au restaurant ou dans un bar

– 22 % se connectent souvent devant la télé

12 % se connectent souvent au lit, et 39 % occasionnellement

– 83 % se connectent souvent ou occasionnellement lorsqu’ils sont en voiture

Des nomades aux habitudes 2.0 très prononcées

On observe donc que les cadres sont ultra-connectés. D’autant plus qu’ils sont de plus en plus nomades, puisqu’ils sont 46 % à travailler en dehors de leur bureau au moins un quart de leur temps de travail, 36 % pour la moitié de leur temps, et 18 % passent les trois quarts de leur temps de travail en dehors de leur bureau.